Les clips de la semaine #202 – partie 1

La musique ça s’écoute, mais parfois ça se regarde aussi. Chaque semaine, La Face B vous sélectionne les clips qui ont fait vibrer ses yeux et ses oreilles. Sans plus attendre voici la première partie de notre 202ème sélection.

Les clips de la semaine #98 – partie 2

La musique ça s’écoute, mais parfois ça se regarde aussi. Chaque semaine, La Face B vous sélectionne les clips qui ont fait vibrer ses yeux et ses oreilles. Sans plus attendre, la seconde partie de notre session 98 des clips de la semaine.

Les clips de la semaine #90 – partie 1

La musique ça s’écoute, mais parfois ça se regarde aussi. Chaque semaine, La Face B vous sélectionne les clips qui ont à la fois fait vibrer ses yeux et trembler ses oreilles. Voici la première partie de notre épisode quatre vingt-dix des clips de la semaine.

ADN #292 : Villagers

Fever Dreams, le cinquième album studio de Villagers vera le jour fin août. En attendant, le musicien partage avec nous son ADN musical en parallèle de la sortie de son nouveau titre So simpatico.

Les clips de la semaine #80 – Partie 2

La musique ça s’écoute, mais parfois ça se regarde aussi. Chaque semaine, La Face B vous sélectionne les clips qui ont à la fois fait vibrer ses yeux et trembler ses oreilles. Tout de suite, la deuxième partie du quatre-vingtième rendez vous des clips de la semaine.

Format Court #4 : Bear’s Den, Villagers, Slim & the Beast

Chez La Face B, on adore les EP. On a donc décidé de leur accorder un rendez-vous rien qu’à eux dans lequel on vous présentera une sélection d’EP sortis récemment. Ambiance folk et détente aujourd’hui pour ce quatrième rendez vous avec Bear’s Den, Villagers et Slim & the Beast.

The Art Of Pretending To Swim : et Villagers vit la lumière

Que celui qui n’a jamais pleuré en écoutant Villagers lève la main. Ok, on ne vous voit pas mais on pense sincèrement que personne n’a le bras en l’air, ou alors on va s’inquiéter sérieusement pour vous, et pour nous aussi car ça voudrait dire qu’on est lu par des sociopathes. Car oui, depuis bientôt 10 ans, la bande de Conor O’Brien nous crève le cœur avec ses chansons et a fait couler des torrent de larmes sur nos joues. Et quand on le voit revenir avec sa guitare, ses gros sabots de songwritter génial et un nouvel album au titre plutôt évocateur, The Art Of Pretending To Swim, on se dit qu’une nouvelle fois, on ne va pas y couper. Alors on a sorti notre petit plaid, on s’est préparé un thé, on a lancé l’écoute… Et on a été surpris.