Le Supersonic lance la deuxième édition du festival Block Party !

Marqué par une première édition réussie et unique à Paris, le festival Block Party fait son retour du 30 mai au 1er juin 2024 avec la même volonté de nous faire découvrir les groupes indie rock de demain, ce qui est aussi un peu l’ADN de la Face B. Cette deuxième édition propose encore plus d’artistes que l’année dernière avec notamment du shoegaze au programme !

Les amateurs de découvertes musicales profitent généralement des petites salles pour repérer les futures pépites. Certains festivals en font même un leitmotive de leur programmation. Les américains ont le SxSw à Austin, les anglais ont le The Great Escape à Brighton tandis les hollandais ont l’excellent Left to the Dial à Rotterdam. Et nous en France ? Depuis l’année dernière, le Supersonic lance son modèle Block Party, un festival à l’échelle humaine et à l’ambiance conviviale. Fort de son premier succès avec 1300 personnes présentes en trois jours, l’événement est donc logiquement renouvelé cette année.

Le quartier de Bastille sera animée par les salles du Supersonic, du Supersonic Records, l’étonnant Café de la Seine et le GURU (anciennement Café de la Presse) avec des horaires assez larges entre 19h et minuit le jeudi et vendredi et de 16h à minuit, le samedi. Il n’y aura toujours pas besoin de traverser le moindre passage piéton entre chaque salle !

Quid des artistes proposés ? Une palette vaste de groupes rocks qui donneront un visuel varié du son d’aujourd’hui : de l’indie pop, de la psyché, du post-punk, du shoegaze, etc..Rien ne sera similaire !

Jeudi 30 mai – 19h à 0h

Sur le papier, il s’agit très certainement de la soirée virevoltante de cette édition avec des valeurs montantes qui seront, par ailleurs, pour la première fois en France. A commencer par l’électro-rock dansant de Adult DVD en provenance de Leeds (comme souvent) dont l’énergie en live monte crescendo. L’autre grande sensation de la journée est BIG SPECIAL, un duo détonnant qui réinvente le concept de Sleaford Mods en y apportant une surdose de mélodie ce qui rend leur titre si enivrant. Pas étonnant de les retrouver en première partie sur la tournée de leur compère en Angleterre. Plus connu et habitué aux petites salles françaises, le collectif Hallan revient pour agiter de nouveau le public avec notamment son classique Modern England. Mais The Family Battenberg sera certainement le groupe aux riffs les plus endiablés de la soirée. Les amateurs de psyché pourront également découvrir le quintet pop de Sunfruits qui s’inspire clairement de la vibe 60’s et 70’s. Enfin, pour en mettre plein nos oreilles, deary viendra apporter la douceur vaporeuse que l’on retrouve chez Beach House et Cocteau Twins. Sortez les mouchoirs.

Vendredi 31 mai – 19h à 0h

Il est sur et certain que cette deuxième journée vous paraîtra nécessaire après une première journée dense et riche. Et ce week-end commence par la claque Better Joy qui a sortie une petite bombe nommé Hard to Love, en décembre dernier. On navigue sur un revival harmonique de Keane mixé à du Phoebe Bridgers. Son deuxième morceau Dead Plants confirme la puissance mélodique de sa voix. Better Joy a tout pour explosé sur son passage d’ici deux ans : ne la manquez pas ! La pop sera agréablement servie également avec le duo Ducks LTD qui nous fera chavirer avec leur tube 18 Cigarettes et She’s in Panties avec Cherish. Pour du son plus lourd, plus heavy, on retrouve le rock californien Death Lens (joli nom de groupe quand on est fan du LOSC) qui mélange clairement le son punk de leur contrée avec le garage punk agité d’un Wavves ou de Surf Curses. Ensuite, Dim Imagery fera oublier votre coiffe avec sa fureur expérimentale et la voix si grave et puissance du chanteur. En résumé, ils sont le côté sombre de Squid. Et pour finir, The 113 surprendra son monde avec son spoken word ravageur.

Samedi 1er juin – 16h à 0h

Toujours pas rassasié ? Le format de cette journée se veut plus longue avec un premier concert en milieu d’après-midi et davantage de douceur. Le duo américain Bad Bad Hats sera la tête d’affiche de cette soirée et apportera des vibes groovy et positives. A l’opposé Den Der Hate et Dog Sports proposeront une atmosphère plus sombre et ténébreuses. Les programmateurs ont voulu appuyer cette saveur avec deux groupes de shoegaze qui raviront les fans de Slowdive avec notamment leur héritier Whitelands et la sensation TTSSFU. Moins planant mais plutôt original et très dansant, Baba Ali est la bonne surprise de la programmation. Il aura la tâche de transformer la scène en un dancefloor géant par ses titres groovy à la sauce disco-house.

Rappelons que l’année dernière, le festival a accueilli les groupes suivants : PUURS, The Grogans, les futurs stars DEADLETTER, les dégénérés de Personal Trainer, CIEL ou encore deep tan qui a fait la première partie de Queens of the Stone Age à Bercy en novembre dernier. Il est toujours aussi excitant de suivre l’émergence de jeunes talents dès leur début. Des places restent en vente pour cette deuxième édition. Le pass 1 jour est de 23€ le jeudi et vendredi et de 28€ le samedi. Il serait peut-être plus astucieux de prendre le pass 3 jours à 59€ avant qu’il ne soit trop tard ! En attendant, prenez soin d’écouter la playlist officielle du festival.