ADN #268 : Gargäntua

ADN : Acide du noyau des cellules vivantes, constituant l’essentiel des chromosomes et porteur de caractères génétiques. Avec ADN, La Face B part à la rencontre des artistes pour leur demander les chansons qui les définissent et les influencent. Aujourd’hui, ce sont les dingos Gargäntua, duo affamé et chouchou de la rédaction sélectionnés aux Inouïs du Printemps de Bourges, qui viennent présenter leur ADN musical.

© Valentin Levaufre

John B – Numbers (Camo & Krooked Remix)

J4N D4RK : Nous nous sommes rencontrés à la grande époque du retour de la Drum & Bass. Je revenais de Roumanie durant l’été 2010 avec le souvenir vibrant de ce morceau au Arena DnB Summer Fest de Bucarest. À mon arrivée en France, j’ai rencontré GOD3FROY et lui ai mis Numbers dans les oreilles. On a trouvé un terrain d’entente.

GOD3FROY : On aurait aussi pu vous mettre Skrillex – My Name Is Skrillex, c’était notre premier concert ensemble en 2011. On était ado et fauchés, on récupérait les gobelets du festival pour les ramener à la consigne et s’acheter à boire. Le concert de Skrillex était à chier.

OMFO – Magic Mamaliga

J4N D4RK : Souvenir de nos premiers DJ sets où tout était permis : y compris couper un morceau bien énervé en plein milieu du titre pour passer ce genre de sucrerie. ¨

C’est quelque chose qu’on essaye de ne pas perdre dans nos shows aujourd’hui : l’effet de surprise, le moment où tout déraille et où la musique vient te récupérer à la petite cuiller sans que t’aies eu le temps de comprendre ce qui se passe.

Jean-Luc Le Ténia

GOD3FROY : Quelques années plus tard (été 2015), la musique avait eu raison de nos ambitions professionnelles et nous venions de sortir notre 1er EP Samplons 2015. À ce moment là, j’étais dans un festival avec des gens tout nus qui m’apprenaient à traire les chèvres et je reçois un coup de fil d’un ami qui me dit, tout fou, que Salut c’est cool sont en train de passer Frite Belge sur France Inter …

Quelques mois plus tard, ils nous invitaient à faire leur première partie et nous ont fait découvrir un chanteur dont l’œuvre nous a marqué au fer rouge : Jean-Luc le Ténia. Jean-Luc Lecourt (de son vrai nom) a écrit plus de 2000 chansons, toutes enregistrées à l’arrache, presque jetées, avec une sincérité qui – sans qu’on sache trop comment – arrive au coeur sans passer par l’entendement.

Il est notamment l’auteur de Chloé, le titre qui ouvre notre dernier album Faim du Game. Jean-Luc s’est suicidé il y a exactement 10 ans, juste après avoir posté sur youtube une chanson nommée Jean Luc est mort, où il raconte son enterrement.

COMPTE SUR MOI – REGIS TURNER

J4N D4RK : Souvenir d’une soirée à Marseille dans le hangar Métaphore Collectif, début de soirée. Josué Confort aux platines passe le vinyl de Régis et cette basse carrée me transperce si fort que je ne pu qu’aller lui demander quel était ce morceau, à quoi il m’a répondu avec beaucoup de gentillesse (j’avais peur qu’il me recale comme n’importe quel DJ qui déteste cette maudite question: “TRACK ID ???”).

Plus tard dans la soirée j’ai pris une bonne gifle de la part d’UVB76 et de leur show visuel incroyable. La veille nous donnions un concert au Molotov lors d’une soirée PailletteS qui s’est avérée être magique.

Benny Benassi – Satisfaction

GOD3FROY : Parce qu’il faut savoir rester humble. Comme la sculpture, la peinture, et tous les grands arts de ce monde : la meilleure bassline de tous les temps a été faite par un Italien. Il faut l’accepter pour pouvoir aller de l’avant. Notons tout de même qu’en France on n’a pas encore lâché le terrain de la cuisine. Le match est serré mais contrairement au foot, il n’y a pas de règles et ça peut très bien se régler avec un coup de boule.

Découvrir Gargäntua :

Vous pouvez découvrir notre chronique de Faim du Game de Gargäntua ici

Votez Gargäntua pour le prix public riffx ici