2020 – Les coups de cœur de La Face B / Acte IV

2020 année étrange, 2020 année bousillée, mais 2020 année musicale malgré tout. Alors comme tout bon média musical qui se respecte, on a décidé de partager avec vous les albums qui ont fait battre nos coeurs en 2020. Pour ce quatrième rendez vous, Chana et Anthony nous parlent des albums de Marilyn Manson, The Avalanches et Everything Everything.

(EXCLU) Faggia face au chaos de La Ruine

Bienvenue donc dans le Monde Flottant du compositeur et producteur français Faggia. Le 15 janvier sortira son premier EP qui à travers trois pistes post-modernes et exotiques, nous plonge dans des aspérités musicales qui crée le trou de ver entre le passé et le futur. La Face B vous dévoile en attendant un premier extrait intitulé Ruine.

Born Idiot s’est déconfiné avec Full Time Bored

Les cinq gars de Rennes Born Idiot sont de retour cette année avec l’album Full Time Bored, un projet qui devrait donner des ailes à leur carrière tellement il est abouti. Marqué par un univers indi-pop ultra mélancolique, Full Time Bored c’est un peu ces artistes bourrés de rêves dont on coupe les ailes et qu’on enferme chez eux. Le résultat ? Des synthés vaporeux, une voix lancinante pleine de regrets et des mélodies languissantes dont transperce par moments un rayon de lumière.

Metz : « Atlas vending est ce monde qui peut être par moments effroyable. Mais à la fin, on réussit à s’en sortir. »

S’il y a un son qui va faire grand bruit en cette rentrée, c’est bien le quatrième album du groupe de Noise punk canadien Metz. Sorti ce 9 octobre, Atlas Vending est un tournent musical majeur, est sans nul doute leur plus grande réussite. Nous avons eu l’occasion d’échanger sur les circonstances de la création de cet album avec le chanteur et guitariste Alex Edkins, l’évolution du groupe et leur vision du futur de la musique.

Deftones tout en tension avec Ohms

Il y a ces groupes dont le nom fait frémir l’échine à leur évocation, dont chaque album est attendu avec l’excitation d’un rendez-vous licencieux, et qui tel un amant bien rodé ne déçoit jamais. Deftones en est la représentation idéale. Sulfureux mais plein de grâce, percutant mais tendre quand il le faut, le groupe évoque un souvenir ému à chaque amateur de poésie brutale.

Deedee and the Abracadabras: Sabbat punk

Mais qu’est-ce que cette diablerie? Invocation punk 70’s, truquage lo-fi, énergie démentielle, Deedee and the Abracadabras nous ensorcelle un grand coup avec son premier album éponyme. 9 titres, 20 min de chaos électrique, ils démentent l’adage « plus c’est long plus c’est bon ».

Metz, à bout de bras

Caractérisé par son énergie explosive, ses coups frénétiques et ses guitares saturées, le son de Metz est un bonbon punk qui semble ne pouvoir se déguster dans les meilleures conditions qu’en live. Le pari de porter un nouvel album dans un milieu privé de concert est donc un véritable challenge pour le groupe, qui s’en sort avec majesté.

We Are Chaos, plongée en enfer dantesque avec Marilyn Manson

L’Antéchrist Superstar rayonne une nouvelle fois parmi ses fidèles. À l’image d’un prophète conscient de sa mortalité alors cloué sur la croix, Marilyn Manson livre un confessionnal dans lequel il exprime ses épreuves et ses doutes. Pourtant finalisé en janvier avant la crise sanitaire qui nous aura tous impacté, l’album résonne particulièrement en échos avec les maux et les douleurs que traversent l’humanité.