ADN #456 : Kaba

ADN : Acide du noyau des cellules vivantes, constituant l’essentiel des chromosomes et porteur de caractères génétiques. Avec ADN, La Face B part à la rencontre des artistes pour leur demander les chansons qui les définissent et les influencent. A l’occasion de son dernier projet, Long Story Short, on a discuté avec Kaba de ses influences musicales.

Kaba
Louise Chevallet

Nina Simone – I Loves You Porgy 

Kaba : C’est un des plus beaux morceaux que j’aie jamais entendu je crois.

C’est une chanson tirée d’un opéra qui s’appelle Porgy & Bess. Le personnage principal (Bess), mariée de force à Crown, un mec violent, implore Porgy, un SDF dont elle est tombée amoureuse, de ne pas la laisser retourner dans les mains de son mari.

Nina Simone interprète ca tellement bien. Tu ressens toute la souffrance dans sa voix, c’est trop fort.

Eric Roberson Ft Chubb Rock – Summertime Anthem 

Kaba : Mon morceau en ce moment. Il y a tout ce que j’apprécie dans la musique ! Une bassline sexy, des drums simples qui font hocher la tête, deux accords de piano électrique pour l’émotion et des grandes toplines Rnb.

Ce morceau peut me rendre heureux et grave nostalgique. C’est fort en vrai qu’un même morceau puisse susciter deux émotions presque opposées.

Bg Knocc Out & Dresta – Compton Hoe

Kaba : J’ai mis ce son parce que le rap de la West Coast m’a beaucoup influencé, et continue de le faire. Ce sont des sonorités qui me parlent trop, et depuis jeune. C’est trop solaire. T’as envie de lâcher tes meilleurs mooves dessus.

J’aime bien ces deux gars. C’est deux frères que j’avais découvert grâce au morceau qu’ils avaient fait avec Eazy E. Ils ont jamais percé, je crois qu’ils se sont embrouillés avec Dr Dre et Snoop Dogg à l’époque. C’est les grands perdants dans l’histoire, personne les connait, mais j’kiff. Leur tape Real Brothas est trop chaude.

50 Cent  – Ryder Music

Kaba : C’est une base.

The Massacre, un de mes premiers CD avec Panthéon de Booba et La Vie avant la Mort de Rohff. Je devais avoir 10/11 ans. Ca m’a matrixé à jamais, il y a trop de hits.

50 c’est la nonchalance, une attitude d’OG , j’étais fasciné. J’aurais pu mettre So Amazing, God Gave Me Style ou Outta Control aussi.

Joke – Diamant & Cigarios

Kaba : La première partie m’a marqué !

J’ai eu le temps de digérer mes influences et en France, je peux dire que Joke a été une grosse influence. Justement parce qu’il avait ce charisme que peu ont, je trouve. Il est trop américain. Et d’un côté il semblait “accessible”, plus à mener la vie qu’on menait nous.

Son flow, ses lyrics, la manière dont il pose sa voix et les choix d’instrumentals, tout me parle.

Découvrir Kaba :

Pour découvrir plus d’ADN’s, c’est par ici.