ADN #434 : FishBaby

ADN : Acide du noyau des cellules vivantes, constituant l’essentiel des chromosomes et porteur de caractères génétiques. Avec ADN, La Face B part à la rencontre des artistes pour leur demander les chansons qui les définissent et les influencent. Alors qu’ils fêteront la sortie de leur EP, JAWS, le 13 mai au Pop-Up du Label, les garçons de FishBaby nous présentent ce matin leur ADN musical.

Crédit : Ferdinand Boussageon

What a Fool Believes – The Doobie Brothers (Louis – Basse) Fishbaby

Ça c’est avant tout une grosse dédicace à Tom (cf le saxophoniste de Fishbaby), on est tous les deux très très fans de ce morceau. Pour moi c’est un peu l’idéal d’une Pop Jazz, le songwriting est tellement brillant que je suis bouche bée à chaque fois que je l’écoute. Tout est assez contre-intuitif mais ça fonctionne : le placement de la basse et du clavier, l’harmonie qui est absolument INCROYABLE. C’est vraiment un chef d’œuvre ET un tour de force alors que d’habitude à chercher trop complexe on finit par flinguer l’inspiration, la spontanéité et la trame d’un morceau.
Pas ici, Michael McDonald est tellement fort pour mettre l’instrument et l’harmonie au service du morceau à un degré tel que ça en est presque déroutant. Le seul autre que je connaisse qui maîtrise ce genre de truc à la perfection c’est Stevie Wonder et bon lui c’est un demi dieu donc ça sert à rien d’en parler. Si on pouvait projeter ne serait ce que 25% de l’intention de ce morceau dans notre travail de composition je crois que je pourrais mourir heureux.

Et puis plus le temps passe, plus j’aime la musique de « Papa » pour citer David Numwami. Il y a un truc très ‘late-70’s-cool-guy-romantique’ dans ce morceau, c’est pas du tout ce que j’ai envie d’incarner ni ce que je suis très clairement mais ça me parle. 

Got it good – Kaytranada (Julien- Batterie)

Sûrement un des morceaux dont je ne me lasserai jamais. Ni trop court, ni trop long. Le son, le groove, une mélodie simple et chantante, tout y est. 

J’aime ce mix, j’aime ce pattern enivrant, cette ligne de basse et cette prod qui vous lèche les oreilles et vous donne à manger à chaque seconde. 

Ce Hi-Hat hyper vivant, j’aime m’inspirer de ce genre de morceau et restituer ça à la batterie. 

Midnight Pretenders – Tomoko Aran (Thomas – Guitare)

J’aime beaucoup l’ambiance générale qui se dégage du morceau, à la croisée du kitsch et d’un certain chic propre au style de la City Pop. Le format “chanson funk” de ce morceau est une influence pour Fishbaby, car il met à la fois en valeur la “top line” (chant de ce cas présent) ainsi que l’arrangement musical purement instrumental. La City Pop est un repère intéressant pour Fishbaby car elle se positionne à la croisée des style: pour exemple, The Weeknd à ré-utilisé à l’identique l’instrumentale de “Midnight Pretenders” pour son morceau “Out of Time”. 

Trains – Steps Ahead (Tom – Saxophone)

Ce morceau pour moi c’est la quintessence de la fusion kitsch et du coup une grosse source d’inspiration. Souvent quand je l’écoute , je m’imagine en train de jouer le solo de sax (de 2:20 à 4:20) torse nu en haut d’une montagne de feu avec des aigles et d’autres grands oiseaux trop cool qui tournoient dans le ciel…J’aime retrouver cette sensation quand je joue avec les gars sur scène et que j’ai l’impression qu’il se passe un truc un peu épique ! Par ailleurs j’aime beaucoup entendre cet aspect kitsch un peu « dégoulinant » qui ressort des fois malgré nous dans les compositions ! Ça me donne le sentiment de m’être pleinement imprégné des sons que j’aime !

Crédit : Nicolas Garrier

I Love Music – Ahmad Jamal Trio (Louis)

Pour un groupe de mecs qui veulent pas être catalogués Jazz c’est chaud de mettre un trio piano – contrebasse – batterie mais bon. Ce morceau là c’est un peu une exception et Ahmad Jamal c’est lui même une exception par rapport au Jazz. Il a un rapport à l’improvisation qui est très dans la retenue.

Dans ce morceau Ahmad Jamal va réinterpréter et faire des variations avec le thème de I Love Music en boucle au lieu de vraiment improviser après la première itération. Il reste toujours très proche de la mélodie et c’est une approche que j’aimerai beaucoup qu’on réussisse à incorporer dans Fishbaby. C’est une forme de pudeur très élégante musicalement à mes yeux, c’est certainement un point de vue de « Jazzeux » mais ça fait sens en moi. 

New birth – The Funky Knuckles (Julien)

J’aime ce morceau complètement fougueux et animal. La superposition des couches, la rythmique, le thème, l’arrangement du morceau est juste épique. 

Ça pourrait représenter un genre de « folie contrôlée » que j’aime bien amener dans FishBaby. 

J’aime aussi les moments d’expression comme le solo de basse (monstrueux) qu’on va venir embellir en rajoutant des voix qui nous rappellent le thème jusqu’à nous emmener dans une deuxième ambiance explosive.

Sticky July – Butcher Brown (Thomas)

Ce morceau est une influence majeure pour Fishbaby: on ressent la volonté de réaliser un tube à la croisée du Jazz et de la Funk. J’aime l’idée d’avoir un refrain hyper efficace couplé avec un pont beaucoup plus dense et “ouvert”, plus proche du Jazz. On retrouve cette volonté d’allier efficacité mélodique et densité instrumentale. On ressent cette influence dans le morceau “Fishbaby” de notre premier EP Jaws.

Tiny Desk Live – The Comet is Coming (Tom)

Bon ce n’est pas un morceau précis mais ça s’écoute d’une traite tellement c’est génial (17 minutes de gros son, ça va !). C’est un live qui m’inspirera toute ma vie je pense tellement l’énergie est folle (ils sont en transe tout le long c’est fantastique !). J’aime beaucoup le côté grunge presque punk du saxophoniste Shabaka Hutchings (si vous ne connaissez pas, allez checker ce gars c’est un génie) et les nappes et basses des vieux synthés de Danalogue le clavieriste ! Je fais de mon mieux pour puiser dans ces sonorités avec FishBaby ! Je retrouve aussi ce côté épique dans leur musique que je cherche à mettre en avant dans la nôtre !

Ride On Time – Tatsuro Yamashita (Louis)

Là c’est vraiment mon péché mignon. Ma copine m’a fait découvrir quelques titres de City Pop il y a presque un an de ça et depuis c’est devenue une addiction très claire et j’suis ultra prosélyte en plus. Mon but c’est de faire tomber le plus de gens possible dedans.
C’est une sorte de Pop – Funk – Disco des années 1970 jusqu’à mi 1980 environ je dirais du peu que je connais du genre.
Il y a quelque chose de très honnête et ultra premier degré dans cette musique que j’affectionne énormément, au début j’ai trouvé ça kitsch à mourir mais passé la 2ème écoute j’ai dû me rendre à l’évidence que j’étais fan. Depuis j’ai beaucoup écouté Taeko Ohnuki (son album Sunshower est exceptionnel), Junko Ohashi et Tasturo Yamashita.
J’aime beaucoup ce premier degré évoqué plus haut, c’est un élément clé qui fait que cette musique me procure autant de joie et c’est quelque chose qu’on développe doucement avec Fishbaby. On a aussi écrit ensemble un morceau qui pour l’instant s’appelle ‘City Pop’ (à défaut d’avoir trouvé un autre nom) qui cherche un peu à pasticher les refrains du genre. 

Découvrir Sucker Fish de FishBaby :

Retrouvez FishBaby sur Instagram et Facebook et toutes les informations sur leur release party ici