ADN #314 : Annael

ADN : Acide du noyau des cellules vivantes, constituant l’essentiel des chromosomes et porteur de caractères génétiques. Avec ADN, La Face B part à la rencontre des artistes pour leur demander les chansons qui les définissent et les influencent. À l’affiche de l’édition 2021 du Crossroads Festival, c’est Annael qui nous présente aujourd’hui les cinq titres qui définissent son ADN musical.

portrait annael
Crédit photo : Clément Jurkew

Lou Bega – Mambo No. 5

Je l’écoutais souvent quand j’étais petit et la chose qui m’obsédais à l’époque avec ce son, c’était ce Groove naturel. Une symbiose entre les styles charleston, mambo, tchatchatcha, et de légers morceaux de basse qui donnaient une harmonie totale à ses chansons. Un coup de maître, car mélanger tous ces styles en touchant un maximum de personnes était magnifique pour moi. Plus sa voix de crooneur, c’était la touche de quintessence.

James Brown – Papa’s Got Brand New Bag 

Une de mes plus grandes inspirations rythmiques et de performances scéniques ; car c’était un showman incroyable et épatant. D’ailleurs je vous invite fortement à regarder « Papa’s Got Brand New Bag » en live.

Luciano Pavarotti – Mamma

Je l’ai découvert assez tardivement, pendant mon court séjour en Italie. La première chose qui m’a marqué était la puissance de sa voix qui avait une aisance naturelle. Il bénéficiait d’une telle présence qu’il était le maestro de l’orchestre, et ça créait une osmose impressionnante entre les musiciens et lui.

Franco – Mamou

Le conteur d’histoire mélancolique à la voix joyeuse. J’aime ce genre de chansons car il se rapproche de mon univers. De plus, qu’il parle de sujets sensibles que d’autres n’osaient pas aborder pour l’époque, je trouvais ça fou.

Mylène Farmer – Libertine

J’aime sa liberté artistique, car elle est toujours dans l’innovation de ses titres avec des nouvelles sonorités, et des techniques du moment. Elle me rappelle Gainsbourg que j’aime beaucoup aussi. Elle cultive son image : un coté mystérieux, tout en restant proche de son public, c’est quelqu’un de très humble.

Découvrir Annael :