ADN #106 : Danyl

ADN : Acide du noyau des cellules vivantes, constituant l’essentiel des chromosomes et porteur de caractères génétiques. Avec ADN, La Face B part à la rencontre des artistes pour leur demander les chansons qui les définissent et les influencent. Il a dévoilé récemment son dernier titre Pili Pili, aujourd’hui c’est Danyl qui se raconte à travers cinq titres qui constituent son ADN musical.

Drake – Marvins Room

Tout d’abord mon morceau numéro 1. Mon Top 1, Marvins Room de Drake. Je suis obligé de commencer par ce son. Ça doit faire presque 10 ans que j’écoute ce morceau sans m’en lasser. C’est le morceau qui me touche le plus, je saurais pas expliquer pourquoi, mais il m’inspire tellement. Après, Drake c’est un artiste qui m’inspire et que je suis depuis tellement longtemps, c’est mon artiste favori et Take Care c’est mon album préféré de tous les temps aussi. Pour moi c’est l’artiste du siècle, mais bon on va pas débattre ici haha. J’aurais pu choisir 5 morceaux de Take Care mais on va essayer d’être un peu plus exhaustif.

Bad Bunny – Solo de Mi

Encore un morceau clé pour moi. C’est avec ce morceau que je me suis pris pleinement la claque Bad Bunny,que j’ai pu rentrer pleinement dans son univers et donc dans l’univers de pleins d’autres artistes latinos que j’ai pu découvrir sur ses feats etc… Ça a été un peu une porte d’entrée sur tout un genre dans la musique latine que je ne connaissais que très peu (Latin Trap etc). 

Rosalia – Dio$ No$ Libre Del Dinero

Je voudrais citer Dio$ No$ Libre Del Dinero, un morceau de Rosalia qui m’a vraiment marqué. Pour moi c’est une prouesse technique, le mix de la voix, les arrangements, la simplicité, y’a tellement d’éléments qui m’ont marqué à la première écoute. Rosalia c’est une artiste que j’admire dans sa capacité à transmettre une dimension complète par la musique. C’est comme si je rentrais dans un film, que se soit dans les textes, les images ou les productions. Trop fort, rien à dire.

Rosalia – Dolerme

Désolé de pas profiter de cette interview pour citer un maximum d’artistes d’horizons différents mais j’ai encore envie de citer Rosalia. Dolerme, quelle claque. C’est mon son de l’année 2020 pour l’instant je pense. C’est trop touchant, les mélodies viennent de nul part, et l’intention dans le chant rend le morceau tellement fort. Encore une fois c’est un morceau frais, il y a beaucoup de fraîcheur dans ce que propose Rosalia. Les sonorités sont nouvelles, c’est vraiment dans l’air du temps, et qu’est ce ça fait du bien dans une époque où on reprends des toplines des années 80 pour faire des hits.

Stromae – Quand C’est ?

Enfin pour finir, il faut quand même que je cite un francophone. Je vais choisir le meilleur pour moi : Stromae. Quel artiste incroyable, c’est vraiment un exemple à suivre, et son morceau Quand C’est  ça a été une vrai gifle pour moi. J’ai découvert ce titre sur le clip qu’il a sorti, que de frissons. L’interprétation, la manière détournée d’aborder le thème de maladie, tout y est : le fond et la forme.

Découvrir Danyl :